Acceptez-vous l'utilisation de cookies pour vous assurer une meilleure expérience sur notre site web ?

En savoir plus

Recherche

Entrez vos mots-clés

Suggestions

Aucune suggestion disponible.

  • Membre deVereenegung fir Bio-Landwirtschaft Lëtzebuerg asbl.

Roland Scharll

Le bio pour les générations suivantes

L'agriculture biologique est synonyme d'opportunités futures

Roland Scharll gère sa ferme biologique à Lellingen, dans le nord du pays, avec l'aide de sa femme et de son père. Il représente un mode de vie qui consiste à bien entretenir et protéger les ressources mises à sa disposition. Une expérience clé avant la transition a été lorsque le fermier est rentré chez ses enfants après le travail avec les mains pleines d'agents de décapage. Il est devenu claire qu’il ne voulait plus utiliser de produits chimiques toxiques parce qu'il en était dégoûté. L'échange avec d'autres agriculteurs biologiques a alors été le déclencheur décisif. Depuis 2010, la ferme est gérée de manière biologique et est généralement conçue aussi simplement que possible - fidèle à la devise : moins, c'est plus.

Nous pratiquons l'agriculture biologique comme l’agriculture conventionnelle mène dans une impasse et crée une dépendance.

Roland Scharll

L'agriculture dans un système en circuit fermé

Comme l'agriculteur se concentre sur les animaux et ne garde que le nombre d'animaux pouvant être nourris sur ses propres terres, il a réduit son cheptel en raison de la sécheresse de ces dernières années. Il y a maintenant 90 bovins de la race Fleckvieh qui vivent et paissent à la ferme et les 55h de prairie, dont 50 vaches laitières. La ferme abrite également environ 220 poulets.

L'agriculteur cultive également 45h de terres arables sur lesquelles sont cultivés des légumineuses, des céréales et du maïs, qui servent en principe de source de fourrage. Les pommes de terre sont plantées pour la commercialisation directe. En raison de la situation particulière de l'exploitation, certains sols sont aptes pour la cultivation, mais d’autres ne le sont pas. La flexibilité et l'adaptabilité sont requises. Par conséquence, la rotation des cultures varie: parfois, le pâturage est repris après 2 ans et dans d'autres endroits, les cultures sont cultivées pendant 6 à 7 ans avec des rendements élevés.

En tant qu'agriculteur biologique, il travaille dans le système cyclique de la nature et fournit ainsi tous les services attendus par la société. Il essaie d'être autosuffisant en matière de fourrage, c'est-à-dire de produire tout le fourrage sur l'exploitation. Si cela n'est pas possible en raison de la sécheresse, des aliments concentrés sont exceptionnellement achetés auprès d'une ferme biologique certifiée en Allemagne.

Bonne gérance du sol malgré des conditions difficiles

Roland Scharll travaille avec une combinaison de trèfle, de pois fourragers et de vesces d'été avec un sous-ensemencement d'herbe, qui constitue le fourrage de base. Il assure la qualité élevée et constante du fourrage malgré les conditions particulières du sol en broyant le grain et en récoltant les légumineuses à l'aide d'un retourneur, puis en les stockant dans les silos.

Le producteur laitier appartient à la nouvelle génération de la conversion, mais il est déjà représenté au conseil d'administration de Bio-Lëtzebuerg. Il est toujours intéressé aux nouveautés et peut s’imaginer un développement opérationnel.

Roland est membre de la coopérative BIOG et actionnaire de la laiterie BIOG, qui collecte, transforme et commercialise son lait.

  • Scharll Gal2
  • Scharll Gal10
  • Scharll Gal6
  • Scharll Gal5
  • Scharll Gal7
  • Scharll Gal3
  • Scharll Gal4
  • Scharll Gal8
  • Scharll Gal9